Comme tout cycliste, je prends soin de mon vélo car cela assure une meilleure longévité des composants et parce que c’est toujours agréable de rouler sur un vélo propre. Par contre, cela devient vite laborieux lorsque l’hiver pointe son nez et que les sorties humides s’enchainent salissant très rapidement le vélo. Idéalement, il est préconisé de nettoyer celui-ci après chaque sortie humide et plus particulièrement en ce qui concerne les transmissions (plateaux, chaine, pignons, dérailleurs) qui sont exposées à la rouille et aux poussières qui fragilisent les composants et altèrent les passages de vitesse. Personnellement, cela a toujours été embêtant de devoir systématiquement nettoyer mon vélo après une sortie humide (surtout que je vis en appartement) jusqu’à ce que je mette la main sur le nettoyeur de chaîne Park Tools CM5 Cyclone.

Description du nettoyeur

Le nettoyeur se présente comme un boitier bleu d’une quinzaine de centimètre de largeur et une dizaine de hauteur. Sur la photo du bas, on peut apercevoir sa structure interne  avec notamment un aimant en bas qui permet d’attirer toutes les saletés se trouvant sur la chaîne et d’éviter qu’elle se propage dans le réservoir.

Vue de face

Comme on peut le voir sur la photo ci-dessous, le nettoyeur Park Tools CM5 est composé de deux parties comportant des brosses rotatives mais également d’une éponge (sur la gauche) qui permet de sécher la chaine au fur et à mesure qu’on la nettoie. Les deux parties du nettoyeur sont liées par des fermetures métalliques se trouvant de part et d’autre du nettoyeur.

Vue à l'intérieur (Cliquez pour agrandir)

Vue à l’intérieur (Cliquez pour agrandir)

Utilisation

Pour les besoins du test, j’ai utilisé le nettoyeur sur mon vélo de route que j’ai sorti pendant une semaine pluvieuse sans le nettoyer. On peut voir que l’état de la chaîne laisse à désirer (…clairement à désirer…)

Etat de la chaîne avant (Cliquez pour agrandir)

État de la chaîne avant (Cliquez pour agrandir)

et là on voit carrément de la rouille qui commence à se former (ça va très vite si on néglige l’entretien de la chaine!). Il était temps que je m’occupe sérieusement de celle-ci car la rouille peut très vite se propager sur le reste des composants.

Formation de rouille (cliquez pour agrandir)

Formation de rouille (cliquez pour agrandir)

Les instructions fournies pour utiliser le nettoyeur sont simples et très bien illustrées. Ci-dessous, on peut voir la partie inférieure du nettoyeur montée sur la chaîne.

Nettoyeur Park Tool: Vue du dessus

Nettoyeur Park Tool: Vue du dessus

En tournant les manivelles en sens inverse (comme indiqué dans les instructions), on imagine bien les différentes étapes du nettoyage. La chaîne se déplaçant de la gauche vers le droite va d’abord passer par la paire de brosses qui va nettoyer l’extérieur de la chaîne, puis les deux autres brosses rotatives (dont une qui se trouve sur la partie supérieure du nettoyeur) nettoient à l’intérieur des maillons et enfin la chaîne est séchée par l’éponge afin d’éviter qu’elle ne s’égoutte trop. Il faudra quand même penser à mettre une serviette sur le sol pour absorber d’éventuelles gouttes.

Nettoyeur Park Tool: Vue d'ensemble

Nettoyeur Park Tool: Vue d’ensemble

Une fois les deux parties du nettoyeur fixées, je verse mon dégraissant (du pétrole désaromatisé) à travers un orifice se trouvant sur la partie supérieure et je tourne les pédales une trentaine de fois comme indiqué dans les instructions. Ci-dessous, on peut observer que la chaine est bien nettoyée:

DSC_3186_

Etat de la chaîne après nettoyage (cliquer pour agrandir)

DSC_3188_

On voit qu’il reste quelques résidus de rouilles que j’ai pu enlever en passant un chiffon imbibé de pétrole désaromatisé. Ce que j’apprécie particulièrement, c’est la capacité du nettoyeur à atteindre l’intérieur des maillons, chose que je faisais à l’aide d’une brosse à dent et beaucoup de patience. Pour les chaînes vraiment sales (je pense aux possesseurs de VTT), il est possible de répéter l’opération en rinçant correctement le nettoyeur entre chaque usage.

Conclusion

En conclusion, ce nettoyeur est vraiment pratique puisqu’il faut moins de 30 secondes pour avoir une chaine propre (allez 1 min si on compte le temps de rinçage). Trouvé à 20 euros sur le net, ce n’est pas vraiment cher payé, mais je m’interroge sur la longévité des différents composants du nettoyeur que l’on peut d’ailleurs acheter séparément. Ainsi, je n’ai plus d’excuses pour ne pas nettoyer ma chaine après une sortie humide. A quand un nettoyeur de cassette aussi pratique ?